Cher lecteur, j’ai l’impression de ne pas avoir écrit depuis 10 ans. Pourquoi me demanderas tu ? Tu nous as manqué Viviane (oui, je suis sûre que tu te dis ça). Plusieurs raisons à cela, la première étant : je n’avais plus de place sur mon hébergement ! Et je n’ai renouvelé qu’en septembre… Mais c’est bon maintenant j’ai pleiiiiin d’espace (on va essayer d’optimiser les photos quand même). Oui mais septembre Viviane! On est le 1er novembre… Pas le temps. Ni l’envie ! Des fois on a des idées plein la tête mais le reste ne suit pas. C’est l’jeu ma pauvre Lucette !
Mais me voilà enfin, toujours des idées plein la tête et j’espère réussir à me dégager du temps pour te raconter tout ça (merci à toi, confinement !). Alors pour ce 1er article d’automne, tu l’as compris vu le titre, je te raconte la fin de mon aventure potagère !

Je suis assez contente de cette première expérience de potager ! Il n’a pas donné énormément de légumes, mais j’en attendais pas grand chose donc j’ai été assez surprise.

Vue d’ensemble du potager

J’ai eu quelques courgettes, j’ai pu me faire plusieurs bonnes poêlées, elles étaient très bonnes. Sur les 3 pieds, 1 est mort rapidement, les 2 autres ont donné, puis 1 autre a rendu l’âme dernièrement. Le dernier tient bien le coup, j’ai été surprise hier matin de découvrir qu’il me faisait d’ailleurs une courgette… Je n’ai pas eu tellement de légumes, car cela manquait de pollinisation (oui en jardinant, on apprend de nouveaux mots).

Les fraisiers se sont propagés par-tout. Mais mes problèmes principaux ont été les fourmis, qui se sont mises dans chaque pied, et les limaces ou autres qui mangeaient les fruits. Alors certes elles étaient très bonnes, mais niveau rentabilité, on peut repasser. J’avais investi 15€ dans les plants de fraises, je peux t’assurer qu’on en a pas ramassé autant !

je fus désappointée


Les salades étaient bonnes aussi, mais il a fait très chaud (le jardin est plein sud) et elles sont montées très vite, donc j’en ai pas eu beaucoup ou alors des toutes petites. J’avais planté un basilic nain, qui a un goût délicieux (d’ailleurs je vais tout cueillir et congeler avant que l’hiver arrive) et ça été une belle surprise. Je pense à acheter plusieurs plants l’an prochain pour en mettre en terre mais aussi en pots.

Ensuite si tu te souviens bien, j’avais planté plein de tomates ! Et là pas de déception, elles ont bien donné, surtout les tomates cerises. J’avais pris le parti de ne pas enlever les gourmands, donc tout à poussé façon buisson. En soit ce n’est pas un problème mais sur la fin ça a empiété sur les plants d’aubergines qui ont eu du mal à voir le soleil et à se développer.
Les tomates quant à elles étaient vraiment très bonnes ! Pour les aubergines, sur les 2 plants de violettes, 1 est mort très rapidement, l’autre a beaucoup donné. J’ai d’ailleurs encore 4 aubergines à ramasser, et elles sont super bonnes. Le pied d’aubergines blanches à donné 2 fruits seulement, mais il était envahit par les tomates.

Et puis du jour au lendemain, ce fut l’automne.

J’avais un tas de tomates vertes, alors après quelques recherches, j’ai décidé d’en faire de la confiture ! J’en avais jamais fait, et jamais mangé de la confiture de tomates vertes, ce fut une belle découverte…

Approuvée par Castiel – note : j’ai fait une dizaine de pots

L’aventure du potager s’arrête là pour moi, du moins pour cette année ! Mon pied de butternut n’a rien donné. Un peu triste, mais notre sol est trop pauvre.
Je ne me laisse pas abattre, ça été une super expérience et j’ai déjà des projets pour le prochain potager.
– Déjà, pas de fraisiers. Pas assez de retour sur investissement. On prendra peut être un ou deux plants, mais en pot !
– Je n’aime pas la pleine terre. Ma terre n’est pas assez riche, et c’est moins d’entretien en jardinière. C’et fou le temps que j’ai passé à désherber (oui ça m’a un peu saoulé…)
– On va modifier l’emplacement et séparer les plants de tomates des autres légumes.
– Planter des fleurs “amies” (je t’en dirai plus l’an prochain) pour aider la pollinisation et avoir plus de légumes.
– Mieux le renseigner et optimiser mes plants de salade
– Le paillage de chanvre est mon ami ! Tellement moins de travail …
Bref, j’ai un plan !

Maintenant on va surveiller les promos sur les jardinières et réfléchir sérieusement a une cabane de jardin pour stocker le matériel car nous n’avons pas d’espace de rangement.
Tu auras donc droit à d’autres épisodes de “Viviane au Potager” l’an prochain !
En attendant, je te souhaite un très bon dimanche de confinement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *