icon Me revoilà mon ami, pour te conter une fabuleuse histoire. Je te vois te trémousser sur ton siège attendant, impatient, mes aventures avec Paul le Mansplainer. Tu vois enfin le bout de cet insoutenable suspense ! Mais que nenni ! Car j’ai une autre révélation à te faire : je ne tiens jamais mes promesses. Si je t’assure que je vais faire quelque chose, tu peux être quasiment certain que cela n’arrivera pas.

Pro-Tip : Si j’utilise un adverbe du type « définitivement » ou « absolument » pour appuyer ma promesse, tu peux carrément faire une croix dessus.

Laisse moi donc t’expliquer comment je garde la joie et la lumière dans mon petit cœur en beurre (à la fleur de sel, le beurre) contre la dure réalité de la vie et les mains glaciales de l’univers, en cette terrible période qu’est l’hiver.

Tout commença lorsque, je demeurais de l’autre côté de la Manche, chez nos meilleurs amis-ennemis que sont les Rosbifs (non, je n’ai pas du tout le Brexit en travers de la gorge, qu’est ce que tu crois ?)

Et là, je te rassure, je ne vais pas partir dans une histoire dont tu te cognes le coquillard, sur ma vie londonienne de l’époque. Surtout qu’il n’y a pas d’histoire… C’était l’hiver. L’hiver on mange de la soupe, parce que c’est chaud et nourrissant. Les anglais ont énormément de soupes fraiches disponibles dans leurs supermarchés. Ils ont aussi une grosse diaspora indienne. Si tu es logique (ou que tu as le titre de cet article), tu devines que je vais te parler d’une soupe indienne !

Le Dhal aux épinards

Dhal (ou Dal) est un mot hindou qui pourrait se traduire par « lentille ». Par extension, ça désigne toute sorte de plats à base de lentilles. Ici, une soupe aux lentilles et aux épinards. Il s’agit d’un plat qui se mange chaud et qui est vraiment consistent. Il n’est ni lourd, ni gras et surtout il est rempli de bonnes vitamines et de nutriments. C’est un plat parfait pour l’hiver, que ce soit le midi ou le soir. Il rassasie, mais en plus le mélange d’épices, de lait de coco et des lentilles a vraiment une saveur et une texture réconfortante. C’est le genre de plats dont on a tous besoin quand on a envie de s’enrouler dans une couette, après une dure journée de boulot et que le monde est vraiment à chier dehors.

Pour 4 bols :

  • 1 ½ cup (275g) de lentilles corail ou jaune (tu peux même mélanger les deux)
  • 1,5L de bouillon de volaille ou de légumes
  • 1 brin de thym
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 ½ cuillère à café de curcuma
  • 2 cuillère à soupe d’huile de coco ou végétale
  • 1 gros oignon (jaune ou rouge, les deux fonctionnent très bien)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de gingembre frais
  • ½ cuillère à café de cannelle moulue
  • ½ cuillère à café de cardamome moulue
  • ¼ cuillère à café de clous de girofle moulus
  • ¼ cuillère à café de cumin moulu
  • ¼ cuillère à café de coriandre moulue
  • ¼ cuillère à café de fenugrec moulu
  • ¼ cuillère à café de graines de moutarde moulues
  • 1 pincée de noix de muscade moulue
  • 400mL de lait de coco
  • 200g d’épinards (ou autres légumes verts : kale, blettes, etc…)

Trie, puis rince tes lentilles.
Dans une sauteuse ou un fait-tout, mélange les lentilles, le bouillon, le curcuma, le thym et le laurier. Amène à ébullition, puis laisse mijoter pendant 20mn.
Pendant la cuisson des lentilles :
Coupe l’oignon en dés. Presse l’ail, et râpe le gingembre.
Dans une poêle, mets l’huile et fais y revenir tes oignons à feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient caramélisés. Ça prend environ 10mn, mais fais bien attention à rester dans le coin et à remuer souvent, ça peut vite brûler.
Ajoute l’ail, le gingembre et les épices aux oignons, et fais cuire 30sec en mélangeant (ça développe les arômes des épices).
Enlève le thym et le laurier des lentilles, et ajoute le mélange oignon/épices, le lait de coco et les légumes.
Ramène le tout à ébullition, puis laisse mijoter à nouveau 10 minutes.

Et voilà, c’est prêt ! Tu peux prendre un bol entier si tu veux le manger en soupe (on ne va pas se mentir, parfois j’en prends deux), ou alors tu peux l’utiliser en sauce sur du riz, comme pour un curry. Un petit secret, c’est encore meilleur réchauffé le lendemain (ça marche pour tout ce qui a des épices en même temps, curry, carry, chili, etc…).

Maintenant tu as peut-être un tas de questions, et voici donc les réponses !

FAQ du Dhal

Dis donc la hipstero-bobo, tu te foutrais pas de moi avec tes milles ingrédients venus du fin fond du Tibet ? Je ne suis pas Philippe Estebeche, et je ne vais pas dépenser l’équivalent du PIB du Ghana dans toutes les épices du monde pour une seule recette !
Déjà, je tiens à te dire que tu pourrais être ton propre Philippe Estebeche. Tu as ce pouvoir en ton cœur, laisse le s’exprimer.
Ensuite, soyons honnêtes, une fois que tu auras testé cette recette, tu voudras la faire tous les jours ! Ce dhal, c’est comme du crack, mais légal et vraiment bon pour la santé (donc absolument pas comme le crack. Car la drogue, c’est mal).

Mais surtout, entre toi et moi, voici un autre petit secret. Tu vois tous les ingrédients de la cannelle à la muscade, il composent le mélange « Garam Masala ». Seulement, chaque vendeur de Garam Masala fait son propre mélange avec plus ou moins d’ingrédients et des doses différentes, donc tu risques de ne pas retrouver le même goût si tu changes de fournisseur. C’est pourquoi je te donne les doses pour chaque épice, selon ma recette.
Met 2 ½ cuillères à café de Garam Masala pour remplacer les épices, et le tour est joué !
Cependant, vérifie qu’il contienne bien de la cannelle et de la cardamome, car ce sont les plus importantes du plat. Si ca n’est pas le cas, met la dose que je donne dans la recette et utilise 1 ½ cuillère de ton Garam Masala.

On ne sale et poivre pas ?
A vrai dire, il m’arrive souvent de mettre du poivre dedans à la fin. Mais ça n’est pas du tout nécessaire, c’est selon tes goûts. Par contre pour le sel, le bouillon de légumes/volaille c’est déjà très salé. L’eau s’évapore grandement durant les 30mn de cuisson, et donc tout le sel reste dans le plat. Tu peux ajouter du sel si vraiment tu trouves ça très fade, mais permets-moi de te rappeler que trop de sel n’est probablement pas très bon pour ta santé.

Je n’aime pas les épinards/légumes verts.
Je trouve que c’est la forme de légumes qui se marie le mieux avec le dhal, mais tu peux t’amuser à les remplacer par d’autres légumes : courgettes, patates douces, aubergines, carottes, brocoli. Je t’ai dit de laisser parler l’Estebeche en toi ! Vas-y ! (tu peux choisir un autre cuisinier, si tu es de ceux qui n’aiment pas Philou).
Je te conseille de les couper en dés et de les faire revenir un peu à la poêle auparavant. Vérifie qu’ils soient cuits mais encore croquants, avant de les mettre à mijoter dans le plat.

Je n’aime pas l’oignon/ail/gingembre.
Les saveurs dans ce plat sont vraiment mélangées donc tu ne sentiras pas le goût caractéristique de ces ingrédients. Tu peux bien sur les enlever si vraiment tu ne supportes pas (notamment le gingembre qui est le plus fort des trois, mais il manquera une petite pointe de quelque chose dans le plat). Je ne te conseille pas d’enlever les trois, car ça sera fade.

Je n’aime pas [telle] épice.
Les seules que tu dois absolument garder sont : le curcuma, la cardamome, la cannelle, le clou de girofle, le cumin et la muscade. Tu peux te passer des autres, mais pour avoir tenté la recette avec seulement celles là : le goût bien moins riche et savoureux. Le mélange des épices du Garam Masala ajoute une dimension complètement différente au plat. Donc comme au dessus, si tu hais vraiment quelque chose, tu peux l’enlever (je te vois, lecteur qui hait la coriandre, ou qui pense que ça va avoir un goût de fenouil/anis, à cause du fenugrec, ça n’est pas le cas), mais j’ai fait ce plat à des gens qui haïssent les deux, et ils ont trouvé ça délicieux.

Je n’aime pas le lait de coco.
Tu peux tenter la crème liquide, mais ça n’aura pas le même goût. Et si tu veux vraiment couper le nombre de calories du plat, utilise juste de l’eau pour désépaissir le plat. Mais très sincèrement, c’est un plat d’hiver, ton petit corps a besoin de ces bonnes calories pour lutter contre le froid. Penses à lui !

Je n’aime pas les lentilles.
Là par contre, ce plat n’est pas du tout pour toi. Tu ne peux pas remplacer les lentilles dans un dhal, sinon ça n’en est plus un du tout. A la limite, c’est un curry…

Puis-je utiliser des légumes surgelés ?
Oui tu puis-je. Fais les décongeler et laisse les égoutter suffisamment longtemps (ou presse les bien si ce sont des épinards) à l’avance. Ne fais pas comme moi, à la dernière minute, parce que tu as oublié, et tu te retrouves avec un truc tout plein de flotte…

Puis-je utiliser du ghee au lieu de l’huile ?
Oui mon ami hipster, tu sais très bien que tu peux utiliser du beurre indien, dans une recette indienne. Pourquoi tu me demandes, si ça n’est pour te la péter ?

Puis-je utiliser d’autres lentilles ?
Je vois des recettes avec des lentilles vertes ou blondes, donc ça doit marcher. Mais je n’ai jamais testé. Les lentilles corail et jaunes sont celles facilement trouvable chez nous, qui s’approchent le plus des lentilles indiennes.

Puis-je rajouter [n’importe quoi d’autre] ?
Oui mon Philou ! Peut-être que ça sera dégueulasse, mais tu auras tenté quelque chose dans la cuisine, et je suis très fière de ton esprit d’initiative. C’est comme ça qu’on fait de grandes choses! Si ça se trouve ça sera délicieux, et je veux bien que tu me dises ce que tu as mis de bon chez toi.

Bon Appétit !

2 Comments on Dhal aux Epinards

  1. mmmmmmh que ça a l’air bon ! Quand le Jo a regardé ta recette il m’a dit, un fond de désespoir dans la voix : “mais pourquoiiiiiiiii autant d’épices ! ça veut rien dire, on va pas sentir le goût”… ahalala… je pense que je vais essayer ta recette en achetant du Garam Massala, et ensuite, je ferai mes propres mélanges.
    Je te dirai tout ça ^^
    Ma recette à moi est bien différente, mais il y a des aubergines et je trouve que ça rend le plat encore plus crémeux ! Les épinards doivent bien donner dans ce plat, franchement je vais tester ! merciiiiiiiiii

    ps: je voudrais bien la suite de Paul le Mansplainer !
    xoxoxo

  2. J’ai fait cette recette pour la seconde fois et à chaque fois c’est liquide 🙁 j’ai mangé avec du riz, mais du coup je me demande si la prochaine fois je vais pas mettre que 1 litre d’eau pour avoir un aspect plus crémeux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *