Le monde des séries télé est dense et intarissable. Pourtant, je suis toujours à la recherche de comédies légères et feel-good, un peu romantiques mais surtout drôles. Le genre de séries format 22 minutes que je peux regarder pendant la pause déjeuner ou le matin en buvant mon café, sans risque de finir en PLS ou happée par un tel suspense que ma concentration de la journée sera égale au néant. Et celles-ci, se font rares.
Aussi, quand Selfie fut annoncée avec son pitch original et Karen Gillan en tête d’affiche, j’ai été plus qu’intéressée.

Selfie suit Eliza Dooley, une jeune femme à priori narcissique et superficielle, Instafamous ( https://www.instagram.com/the_doolio/) et obsédée par son nombre de followers. Après une rupture humiliante et publique, elle se rend compte qu’elle n’a pas de vrais amis et demande de l’aide à Henry Higgs, l’un des experts en marketing de son bureau, pour l’aider à avoir de vraies relations humaines.
Henry lui, est un workaholic psychorigide et frileux des réseaux sociaux, qui vit le moment présent.
Contre toute attente Eliza et Henry vont apprendre l’un de l’autre et découvrir des facettes d’eux même dont ils ignoraient l’existence. La série est librement inspirée de la comédie musicale My Fair Lady, elle-même inspirée de la pièce Pygmalion.

Eliza Dooley est interprétée par Karen Gillan que vous avez pu voir notamment dans plusieurs saisons de Docteur Who, mais aussi dans les Gardiens de la Galaxie, dans le rôle de Nebula. C’est une actrice très douée avec un jeu à la fois subtil et intelligent, et ici très drôle. J’ai été assez étonnée de la voir dans ce rôle déluré qui lui va fort bien, on voit d’ailleurs qu’elle s’est beaucoup amusée à tenir se rôle. John Cho donne vie à Henry, il est connu notamment pour sa reprise du rôle de Hikaru Sulu dans le reboot de Star Trek, ainsi que plusieurs rôles secondaires dans de nombreuses séries.

Malheureusement, l’épisode pilote de la série est en effet assez maladroit et les audiences sur les épisodes suivants n’ont pas été au rendez vous. NBC a donc diffusé que 6 épisodes sur les 13 réalisés, avant d’annuler la série, laissant la diffusion des 7 épisodes restants à Hulu.
Personnellement ce 1er épisode a plutôt attisé ma curiosité et donné envie de continuer. Et j’ai bien fait ! Car plus la saison avance, plus les personnages sont développés et la série trouve un équilibre.

La relation entre Eliza et Henry se fait naturellement, les situations rocambolesques et la comparaison entre les relations virtuelles et celles de la vie réelle se mêlent à une belle histoire, parfois très émouvante. L’épisode Imperfect Harmony en est un exemple particulièrement saisissant, notamment la scène de karaoké où Karen Gillan livre une splendide interprétation de “Chandelier” de Sia.


Les personnages secondaires sont souvent caricaturaux mais dressent un panel de personnalités “types” comme la voisine hipster et son club de lecture, le collègue relou qui vient de séparer, le boss à fond qui fait tout pour booster son équipe…Mais pourtant ce n’est pas gênant au visionnage car le casting est très bien choisi, avec une mention spéciale pour David Harewood, hilarant, que l’on peut voir en ce moment dans un rôle beaucoup plus sérieux dans la série Supergirl.

Pour moi Selfie aurait mérité une ou deux saisons de plus, il y avait vraiment matière à exploiter, dommage donc que la chaîne ne lui ai pas laissé sa chance.
Une série à voir, divertissante et émouvante, qui vous permettra de (re)découvrir certains acteurs et une Karen Gillan comme vous ne l’aurez jamais vue !

Désolée pas de sous titres !
Et juste un Clip, car le trailer de 3 minutes racontait tout l’épisode 1…
Please follow and like us:
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *