Oui, il fallait bien que l’une de nous vous souhaite une bonne année ! Que vous souhaiter ? La santé, du pognon, l’amour ?

Je ne sais pas ce que vous avez fait pour votre réveillon, mais le mien était tout calme ! Joe et moi avions décidé depuis plusieurs mois de ne rien faire. Un petit repas juste nous deux, un petit film et voilà… Tous les ans je fais quelque chose pour le nouvel an et en général, j’organise. Mais je suis fatiguée !  J’ajouterai même que plus ça va, plus le nouvel an, je m’en soucie comme de ma première chaussette ! Remarquez que cette expression ne pourra jamais être utilisée par Dobby.

Nous étions invités pourtant. Une fête entre amis. 35 € le repas. TRENTE CINQ EUROS. 70€ à nous deux, sérieusement… Nous n’avons pas du tout les moyens et entre nous, pour passer la soirée à voir tout le monde se saouler et autre, non merci. Donc nous avons tenu bon et nous sommes restés chez nous, au chaud, et vu ma crève monumentale et surtout interminable, ce fut vraiment une bonne idée ! Un petit repas foie gras-gambas-magret, un petit dessert au chocolat et Ocean 11 et 12 ! Soirée parfaite. Minuit au lit, shootée au Doliprane. (J’ai appris une semaine plus tard que mon papi de 81 ans s’était couché ce soir à 6h du matin, ça calme…)

2016 est enfin passée ! Sauf que ça fait 22 jours que nous sommes en 2017 et pour le moment je peux vous dire une chose, c’est que pour moi, ça ne se passe pas très bien. Ennuis de santé, boulot, argent. Bref… J’espère que l’année va s’améliorer car là, je n’ai pas envie d’y rester ! Du tout.

Alors oui ! 2016 était vraiment une année de la loose pour beaucoup de monde, pour la société aussi. Des actes horribles ont été commis, de nombreuses personnalités nous ont quittées. Mais de 2016 je veux retenir surtout les moments avec la famille et les amis, tellement précieux. Mon déménagement et le début d’une vie à 2, l’arrivée de Chino, le chat de Joe, un super week-end à la mer entre amis, les fous rires, les larmes d’émotion aussi.

Aujourd’hui encore je pleurais car je ne sais pas quoi faire de ma vie professionnelle et on ne peut pas dire que je sois dans une forme morale olympique. J’ai la chance d’être entourée d’un copain super patient et attentionné, de ma famille que je n’échangerai contre rien au monde et d’ami(e)s tout simplement adorables, compréhensifs et aimants. Oui j’ai de gros gros bas. Gros. C’est là toute la magie d’une personnalité dépressive (j’y reviendrai sûrement au fil des articles), il y a toujours des moments durs à vivre et souvent mes problèmes me paraissent insurmontables. Mais j’espère vivre des moments précieux et pouvoir m’y accrocher pour remonter la pente.

C’est cela que je vous souhaite à tous. Aimez, vivez, riez, profitez de tous les moments positifs de vos journées.

 

3 Comments on Bonne Année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *